lundi 18 mars 2019

Un Club des Cinq, des Merveilles, et des Surprises !

Hello,

Décidément les articles se suivent et je continue à me prendre pour le lapin blanc d'Alice ! Pour rattraper un peu de temps, et surtout avant que ce que j'ai à vous montrer ne soit obsolète j'ai mis trois articles en un !


On commence avec le Club des Cinq rose de Marie Claude :
1 L'adorable Scabiosa columbaria "Pink Mist" 
2 Une tulipe, une des premières.
3 Le petit Géranium robertianum, fidèle au jardin il s'installe au gré de ses envies.
4 Les boutons du Malus Crittenden
5 Un Jacinthe (c'est "Fondant" je crois la variété)

Ce fut un sacré défit de trouver 5 roses au jardin ! Et au cas où quelqu'un penserait que j'ai triché avec la Scabieuse... op op preuve en photo :


Je parlais dans le titre pour continuer de Merveilles. On pourrait croire que le début du printemps n'offre que peu de chose à part les bulbes pour s'émerveiller... mais on aurait grandement tord.
Un rayon de soleil et le jeune feuillage se transforme en plume d'oiseau multicolore !  A gauche il s'agit du rosier Gruss An Aachen, et à droite dans la même lumière de midi (ils sont l'un à côté de l'autre) le Cornus alba Aurea.

S'il y a bien une fleur qui me fait rêver en ce moment c'est celle du Chaenomeles Esperance. Une Obtention de Maurice Laurent. 

 
Outre sa petite fleur saumon, il est inerme et ne dépasse guère le mètre à l'age adulte. 


Une petite dernière pour la route : la sortie du feuillage rouge d'un Géranium pratens, sur le vert de l'Helxine et la mousse.
L'avantage c'est qu'on le repère de suite ! 


Quelques surprises enfin : 
L'hiver n'a pas été froid ça je le savais... mais de là à conserver mes Begonias (sans serre)...

J'avais déjà eu la joie de retrouver le petit Fuschia...  Il ne manque en fait que l'euphorbe.  Je vais refaire les potées pour leur mettre du bon terreau et op op partie pour une saison de plus.
Août 2018

Juste à côté dans le pot des Saules j'étais entrain de tailler Mount Asso quand au pied du petit lapin, j'ai eu la surprise de voir, outre les 3 petites feuilles de l'Epimedium grandiflora Akebono...une tige avec ses futures fleurs... que dis je une mini tige !
Alors en soit ce n'est pas une surprise, il est normal qu'à cette saison les épimediums sortent de terre, mais je ne sais pas... il y avait de la magie dans ce tout petit bout de pousse ! 

Il n'y a rien à dire à cette période chaque tour de jardin offre merveilles et surprises, ou plutôt des surprises merveilleuses ! 

Bonne semaine à tous.

mardi 12 mars 2019

Fleurs et feuilles du jour et de demain.

Hello,

Avec la douceur de cette fin d'hiver les plantes se réveillent toutes, poussées par cet folle envie de printemps.

Il y a les reines du moment, comme les muscaris :
Je me suis mis au niveau des chats, c'est quand même là qu'on les apprécie le mieux !

Et puis les Jacinthes si parfumées.
Cela fait la troisième année que ces deux variétés ont été plantées, mais seule la foncée commence à faire de plus petite grappe.  Il faudra que je sois encore patiente pour la rose.  Et oui je préfère les Jacinthes quand elles reprennent une allure un peu plus sauvage.


Les arbustes ne sont pas en reste, partout les floraisons se préparent pour les semaines à venir.
Malus Crittenden, Cornus alba Aureus, et Syringa microphylla Superba.

Sambucus nigra Black Tower

Le premier a ouvrir ses fleurs est l'adorable Cognacier Espérance (Chaenomeles)

Comme j'ai oublié de l'arroser de tout l'été, j'ai craint l'avoir perdu... mais non, lors de sa première année (2017) il a eu le temps de bien s'implanter, il a donc passé la sécheresse sans encombre.

Qui dit arbuste dit feuille, et là aussi ça débourre de tous les côtés.
Robinia pseudoaccacia Twisty Baby, Viburnum opulus Nanum, Cornus alba Aureus (mais pas le même pied que ci dessus)  et Physocarpus opulifolius Red Baron. 
J'adore observer ce moment ou les feuilles se développe. La nature est vraiment merveilleuse.

Et regardez l'adorable Salix nakamurana Yezoalpina : son jeune feuillage est couvert d'un duvet !



Enfin il y a celles qui aiment ce faire remarquer ! Comme par exemple la Scabiosa columbaria Pink Mist.
Les seuls moments de l'année où elle n'est pas en fleur sont ceux où je la taille pour lui redonner une forme harmonieuse ! 

La Bourrache quant à elle a beau être une annuelle, sa rusticité permet au semis de l'automne de passer l'hiver et de fleurir très tôt. J'ai compté jusqu'à trois génération en un an.


On termine par celle qui vont bientôt rejoindre le bal : les tulipes ! 

Je vous souhaite à tous une bonne semaine.

jeudi 7 mars 2019

Ils ont bien grandi !

Hello,

L'hiver est une période parfaite pour observer la structure du jardin, d'une part, mais aussi celle des arbres.   J'admirais mes arbres il y a quelques jours et je me suis dit qu'il fallait que je vous les montre, et même mieux que je vous montre leur évolution depuis leur plantation.

Car oui j'ai planté des arbres à Cagouille's Garden !  Bon certains me diront que l'un d'entre eux et plutôt un arbuste... Pas grave, pour moi c'est un arbre na !

Il faut se rendre au "grand jardin" pour trouver mes deux arbres. 
Le grand jardin ce jeudi 07/03/2019
On y trouve donc un Malus Crittenden et un Ficus carica "Rouge de Bordeaux"

Le premier à avoir été planté c'est le Figuier.  On a longuement réfléchi avant de le choisir, un arbre pour un petit jardin il ne faut pas se tromper. Le Figuier quand il se plait peut donner de grands arbres (pousse très rapide), mais l'avantage c'est qu'il se contrôle bien. Je connais même des passionnés qui les font pousser en pot.  

Il est donc arrivé en novembre 2013. Un tout petit exemplaire acheté à 9 euros. 
novembre 2013

Et le petit bout a grandi....
Novembre 2013 à Mars 2019
 
2013-2014-2015 puis 2016 2017 et 2018
Toujours sous le contrôle de mon sécateur pour que sa structure s'intègre bien dans le jardin. A savoir que les tiges de l'année se coupe très très facilement.
2019
L'avantage des figuiers outre leur fructification (un de mes fruits préférés), et leur beau feuillage, c'est que cette dernière arrive tardivement. Du coup l'ombre est légère jusqu'à l'été. On oublie souvent que les feuilles prennent une couleur d'or à l'automne :

Il fructifie depuis 2016, et de plus en plus.  Pour mon plus grand bonheur.  Le figuier n'est sans doute pas l'arbre le plus exceptionnel, mais il fait partie de mon enfance, il a de nombreux avantages et pour moi c'est Mon arbre. 

C'est en février 2015 que le second a franchi la porte du jardin : Malus Crittenden, acheté chez Mela Rosa. J'ai réfléchi longuement... à la variété !  C'est qu'il existe une quantité très importante de Malus ornementaux. Il est greffé sur un porte greffe nain ce qui me garantit un petit format (2m voir 3m  max) Je voulais un pommier à fleur blanche et à pomme rouge.  C'est Jean Lin Lebrun qui m'a conseillé pour le reste. 

Le jour de sa plantation : 12/02/2015
Sa pousse est moins spectaculaire que le figuier, et puis je le freine en été. Mais ce qui est sûr c'est qu'il grandit bien lui aussi.
2015-2016-2017-2018
J'adore sa fleur légère... son bouton rosé...

Certains trouvent que ça période de floraison est trop courte... certes 2-3 semaines en avril... mais c'est une des premières ! Et de toute façon après ... est ce bien la peine d'en rajouter....
23 mai 2018
A son pied c'est l'excellent rosier Marie Pavié.

Sans oublier les pommes !  Elles sont présentes tout l'hiver (mes oiseaux n'en sont pas très friands) offrant ainsi une autre période d'intérêt.

Je trouve qu'il a une très jolie forme, pas tout à fait symétrique... pas tout à fait asymétrique non plus.
mars 2019
Pour info je le taille en vert en été pour contrôler sa pousse et je rectifie en hiver si je vois une branche qui part dans un mauvais sens. Si je l'avais laissé faire il ferait au moins 50-60cm de plus. Là il est à 1m80 (à peu près)


L'intérêt d'avoir des arbres (ou des grands arbustes) c'est de créer de la hauteur, de la verticalité.  Dans un jardin naissant, petit ou grand, c'est toujours plat... et platonique !  Depuis que mes arbres ont grandi tout a changé. et je ne me plaint plus du vide de février mars, enfin presque plus ! 
Mars 2015 à mars 2019

Voilà c'était l'évolution des arbres de Cagouille's Garden, ainsi qu'un petit clin d'oeil aux jardinier qui débutent un jardin, ça va plus vite qu'on ne le croit au départ ! 

Bonne journée à tous
matin du 04 mai 2018

lundi 4 mars 2019

ça bouge au jardin !

Hello,

Quoique aujourd'hui je pourrais aussi dire ça souffle au jardin ... Quel vent mes amis !  Heureusement (ou pas d'ailleurs) le mois de février m'a laissé beaucoup de beau temps pour travailler  au jardin : taille des rosiers, nettoyage.... tout n'est pas fini mais j'ai bien avancé. J'avais aussi 3 rosiers achetés à Chaalis en juin dernier à planter. 

nb : Quand j'achète des rosiers en pot en juin, je ne les plante pas de suite : chaleur et terre sèche font que je préfère les surveiller en pot et attendre des conditions plus favorable pour les mettre en terre.

J'ai l'impression que j'avais envie de rouge en 2018...


Donc il était temps de mettre mes belles acquisitions à leur place. J'avais eu plusieurs mois pour y penser, donc sur ce point pas de souci... enfin ... rien n'est jamais simple...


1) Rosa Grootendorst Suprême. 


Je vous avais déjà montré mon envie d'accord de couleur à son sujet :
En association avec la merveilleuse Hemerocallis Bangkok Belle.

Pour sortir le rosier de son pot j'ai du d"abord creuser et découper le plastique, les racines avaient trouvé le chemin de la terre ! 


Voilà petit rosier deviendra grand !  Bon je me rends compte que la couleur de ses fines tiges se confond avec la terre, alors pour que vous voyez mieux :


ça c'était facile ...  et le deuxième rosier aurait dû l'être aussi...



2  Rosa Arkansana

Là encore dans ma tête c'était clair : le beau botanique allait rejoindre la jonction entre les massif Deep Pink et Roxburghii.  Mais le Chêvrefeuille m'a joué un vilain tour.

Ce grimpant que j'adore d'ailleurs, reposait sur le reste de l'ancienne clôture.  Il s'était emmêlé dans le grillage et trônait fièrement au dessus des massifs, créant au passage une séparation visuelle entre ce que j'appelle le petit et le grand jardin.  Entre son poids de plus en plus fort, le temps, et les tempêtes successives le poteau était entrain de sombrer... On avait le choix : attendre que le tout tombe ou agir maintenant quand il y a encore "peu" de végétation. Donc ce weekend on a enlevé le poteau (travail d'Olivier), le grillage et une grosse grosse quantité de tige (travail de la Cagouille)...  
 ça fait tout bizarre ! et encore je n'ai pas taillé le Miscanthus... (il est encore si beau)

 Pour mémoire ça ressemblait à ça :
mai 2018
Il va falloir refaire un ciment pour mettre un nouveau poteau et des fils... mais en attendant impossible de planter le rosier Arkansana qui gênerait  les travaux... Je vais même sûrement déplacer les trois quatre vivaces qui sont là pour éviter tout piétinement (du 45...) intempestif.  Bref me voilà à l'heure de planter mon rosier (il démarre le bougre) et plus d'emplacement...  Pas de panique... 

Comme j'avais l'intention d'enlever des Asters dans mon massif bien nommé "des Asters" pour y loger... un rosier bien sûr :p je me suis dit qu'en attendant Arkansana y serait fort bien !
Et me voilà fourche en main entrain de faire de la place. Du coup j'y ai ajouté en bordure le rosier Cool As Ice qui végète lamentablement depuis plus de 4 ans... qui sait, il y aura peut être un miracle et il va devenir une foudre de guerre à cet emplacement... (quand j'ai vu ses racines dignes d'un jouvenceau d'un an... je me suis dit que ce n'était pas gagné...) Enfin bref.  Le bel Arkansana a les racines en terre et attendra ainsi l'automne prochain pour rejoindre la place que je lui ai prévu. 
Têtu la Cagouille ? ben oui un peu.  Et me direz vous qu'avais tu prévu comme rosier à cet emplacement ? Je pense m'offrir en juin le Rosier Tinan Christophe de Mela Rosa. Mais on en reparlera.


3 Rosa Dame de Villemont


Le chamboulement du chêvrefeuille m'a fait perdre tellement de temps, que cet adorable rosier n'est pas encore planté... donc la suite au prochain épisode !

Bonne semaine à tous.

mercredi 27 février 2019

Club des Cinq : Jaune

Hello,

Oui je sais l'article de Marie Claude est en ligne depuis le 20, et on est le 27.... mais comme je vous le disais dans mon précédent article je suis un vrai Lapin Blanc ! Voici donc mes 5 jaunes au jardin en cette fin de mois de Février.

1 Narcisse Twinkling Yellow

Ce tout petit Narcisse (pluriflore) est une petite merveille de lumière !  Je l'adore. il est parfait pour les pots, c'est même comme ça qu'on en profite le mieux.


2 Jasminum Nudiflorum
Le jasmin d'hiver, il est en fin de floraison chez moi, cette dernière a commencé en novembre. Du soleil tout l'hiver ! 


3 Pissenlit
Si au cour de la belle saison cette sauvageonne n'a pas le droit de cité au jardin, en sortie de l'hiver je les laisse car c'est une des rares sources de nourritures pour les butineurs.


4 Ficaire
Une autre  sauvageonne, celle ci je l'adore. Là je sens que plusieurs d'entre vous on fait un malaise. La belle aime galoper dans bien des jardins, elle est envahissante. Mais dans ma terre sèche, j'ai un pied qui reste bien sage, entouré de Violette, et leur duo fleurit me ravie tout les ans.


5 Salix Mount Asso.
Il y a quelques jours je découvrais ses chatons rouges... et aujourd'hui ils sont couverts de pollen. Autant vous dire que les butineurs sont à la fête. Je n'y avais pas pensé lors de l'achat mais là je suis d'autant plus ravie. 


Comme je l'ai dit plus haut à la sortie de l'hiver la nourriture est rare pour les butineurs.  Alors laisser les sauvageonnes et choisir des floraisons hâtives les aide beaucoup. 

Voilà c'était mes cinq jaunes de cette fin de mois de Février.

Bonne fin de semaine à tous.