samedi 22 juillet 2017

Hemerocallis 2017 (3)

Hello,

Je continue mes articles sur cette plante que j'adore : l'Hemerocalle. A l'ordre du jour, deux variétés aux teintes tendres, de taille moyenne : Petite Musette et La Mer.


Hemerocallis Petite Musette
L'H. Petite Musette est la première que j'ai achetée.  Elle est dormante (caduque), non remontante et forme un coussin de 50cm en tout sens.  Je l'ai installée dans le massif des anglaises en 2012, et depuis si beaucoup de plantes ont bougé pas elle.  J'ai craqué pour sa teinte rose-saumon que le soleil fait passer plus moins d'une teinte à l'autre.  La voici tout d'abord cette année :
D'autre photos de 2015 et 2016 :

Qui a dit que les Hemerocalles étaient criardes ?

A l'automne je vais quand même la bouger... en effet si elle a atteint sa taille adulte les autres plantes aussi... et elle se retrouve caché par le Chrysanthème Julia et la Linaria ! 
Je vais donc échanger sa place avec cette de la Linaria.
Le massif des anglaises en mai... juste avant la floraison de l'Hemerocalle Petite Musette, mais bon même si elle était en fleur on ne la verrai pas plus !


Hemerocallis La Mer
La seconde Hemerocalle de cet article c'est donc La Mer, rien que le nom m'a fait envie. Mais elle m'a fait bien du souci. Planté en 2015, je n'ai vu qu'une fleur sur sa tige, les autres mangées par les baveux, 2016, pire que tout ils m'ont coupé les tiges ! 2017 elle a formé un magnifique pied (normal d'ailleurs pour sa troisième année) donc j'ai chassé les gastéropodes avec méthode (tiens je vais donner ce surnom à Olivier : méthode) et j'ai enfin pu la voir fleurir !  Elle est semi persistante, remontante (enfin ça chez moi s'est compliqué), prévu pour 70cm de haut, et sa fleur de taille moyenne est rose mauve.  Elle est assez hâtive, c'est la première à fleurir chez moi.

J'aime beaucoup sa teinte mais le soleil et la canicule m'ont joué une mauvaise blague, vous allez voir comme une teinte peut varier en fonction de la chaleur et l'ensoleillement ! 
C'est bien l'Hemerocalle "La Mer" dans les trois cas... sa couleur "normale" c'est celle du milieu ! 

Elle est planté dans le massif de la Haie en accord avec les teintes rose blanc bleu...
Bon d'accord je vous aide à la trouver : elle est derrière le rosier Moustique (blanc)  J'aime beaucoup don duo avec le Géranium Rozanne.

J'en ai encore quelques unes à vous présenter mais ce sera dans de prochains articles au cour de l'été. Passez tous un excellent week-end. 

mardi 18 juillet 2017

Roses du matin

Hello,

Je viens de faire un tour au jardin et je ne peux m'empêcher de partager avec vous les roses qui s'ouvrent malgré la chaleur.  

Alors certes 9h45 c'est déjà tard pour prendre des photos en ce moment mais bon  avant je dormais !

On commence par celle qui m'a accueillie au jardin : Gruss An  Aachen
A cette heure le soleil atteint juste les roses en hauteur... une merveille


Salet et son parfum de rose ancienne que j'adore :
A gauche la rose ouverte ce matin, à droite celle d'hier... le soleil est violent avec les couleurs.


The Pilgrim ne craint pas le soleil et si j'aime moins son parfum il n'en reste pas moins un de mes chouchoux ! 


J'ai fait le tour par le bassin, et là au fond sur le compost une petite voisine faisait sa toilette... il est rare que je sois seule au jardin même quand mes chats font encore la grasse matinée dans les coussins à la fraîcheur de la maison ! 


Moustique fleurit encore et toujours...


Et Gertrude Jekyll m'offre une de ses immenses roses ... accompagnée par la Gaura et L'Hibiscus


Je remonte le long de la grange pour découvrir que Arras ouvre quelques fleurs :
Ce n'est pas  une foudre de guerre ce polyantha mais d'année en année il se montre un peu plus généreux. (planté en automne 2012) 


Si on veut un polyantha costaud il vaut mieux opter pour le merveilleux Marie Pavie (ou Pavié ou Pavic)  Il fait une remontée aussi généreuse que la première floraison et n'a pas un poil de maladie :

Je ne résiste pas à faire un gros plan sur le duo qui jouxte Marie Pavie : Malus Crittenden et Knautia Macedonica :


Si The Fairy n'est pas ultra florifère chez moi (il est quand même très beau) son cousin Lovely Fairy se montre plus généreux !
En plus son coloris s'en sort mieux sous le soleil charentais maritime. 

On termine comme on a commencé avec le sublime Gruss An Aachen !


Bonne journée à tous ! Pour moi ce sera mon petit rituel de toutes les 3 semaines en oncologie : petite thé, papotage et accessoirement une injection 😛

dimanche 16 juillet 2017

La nouvelle Bordure du massif Lovely Pink

Hello,

Je vous l'ai annoncé dans mon dernier article les buis ont quitté le jardin... Mercredi Olivier avait coupé les têtes et vendredi soir j'ai enlevé les racines.  

Il restait donc à savoir comment j'allais remplacer ma bordure de buis... je vous ai fait un article sur le sujet...  et j'en suis arrivée à la conclusion suivante : difficile de retrouver le style que j'avais, rien ne me satisfaisait. Je peux vous dire que j'ai cogité longuement... en fait ça travaille dans ma tête depuis mars ! J'avais bien fait la liste de toutes les possibilités pour faire du "buxus like" mais j'ai donc opté pour une bordure de vivace, non sans ajouter deux "boules"  :
Une Hebe Topiaria qui était dans un autre massif et donc j'aime beaucoup la forme naturelle de coussin , et une bouture de ma jolie boule de Lonicera Nitida. 
En fait j'ai construit la bordure avec toutes les plantes que j'avais au jardin. Il se peut qu'au fur et à mesure j'en change, mais en attendant j'ai une bordure à moindre coût.  Voici donc le nouveau visage du massif Lovley Pink :



C'est donc une bordure comme j'en ai fait d'autre au jardin, composé de vivaces (ou arbuste) persistantes ou non, dont les feuillages ont une grande importances car il me permettent de créer un patchwork.  Pour exemple l'avant du massif des Anglaises :

En détail voilà mon choix :


1) Dahlia bishop of Leicester. Le pauvre avait un peu de mal dans un autre massif. Je l'essaie à cet endroit pour voir s'il préfère. 
2) Hebe Topiaira  
3) Scabiosa Columbaria "Pink Mist" déjà présente j'aimais bien sa façon de casser la rigidité de la bordure taillée.
4) Hemerocallis Raspeberry Pixie. Un coup de coeur chez le Lac Des Jonc à Saint Jean de Beauregard, je vous l'ai déjà dit je compte lui adjoindre un petit bain d'oiseau. Son feuillage est persistant.
5) Géranium issu d'en semis de G. Pratense Midnight Clouds que j'ai réussi cet hiver. Le feuillage est de la bonne teinte, je découvrirais la fleur l'année prochaine.

6) Lonicera Nitida
7) Scabiosa Caucasica, je l'ai achetée chez les Pépinières Demoinet à Chaalis, et en fait je me suis rendu compte qu'elle était complètement à l'ombre derrière les buis ! Elle a retrouvé le soleil.
8) Aster issu d'un semis de l'Aster Ageratoides Ezo Muzuraki.  Je verrai l'année prochaine s'il est fidèle au pied mère. 
 
9) Astrantia "Primadonna"  je l'ai achetée il y a un an et plantée derrière les buis et je croyais l'avoir perdue cet hiver... et en enlevant les buis j'ai reconnu son feuillage ! Du coup je l'ai un peu changé de place.

10) Clématis Cassandra, un semis fait par Charlotte. Elle ne fait pas parti de la bordure mais j'en ai profité pour l'installer au pied des rosiers Manureva et Dainty Bess, leurs feuillages n'étant pas toujours reluisant ça sera parfait. C'est une clématite herbacée aux petites clochettes bleu.

11) Phlox Paniculata "Lilac Time", Là non plus il ne fait pas parti de la bordure mais c'est une des nouveautés du massif offerte par Isabelle.

Voilà donc la nouvelle bordure du massif Lovely Pink, un jour si on résout ce problème de pyrale peut être retrouverais je mes buis... en attendant je part sur du très différent. 

Pour finir une mosaïque des floraisons de ce massif.
et une dernière photo de l'ancien massif...

Je vous souhaite à tous un bon week-end.

jeudi 13 juillet 2017

Les mésaventures de la Cagouille

Hello,

Il y a des semaines comme ça qui sont plus difficiles que d'autres... j'avais prévu de ne vous raconter que les "aléas" du moment, mais je n'aime pas les articles 100% négatifs alors en seconde partie je vous montrerai aussi le beau au jardin.


On commence avec un ciel matinal que j'ai trouvé fort beau...
11 juillet à 7 heure

Je vous en ai déjà parlé dans mon article "Par quoi remplacer les buis"... les pyrales ont continué leur travail macabre... et hier soir Olivier a mis fin à ma bordure de buis...

Il faut encore qu'il enlève les racines... bon passé le choc, l'avantage c'est que je vois mieux la place que j'ai à disposition pour finaliser mon projet.  ça fait quand même un grand vide... enfin bref je vous parle du dit projet très bientôt.

Et puis cette semaine je me suis initiée au vol planée de jardinière... Résultat : niveau légèreté et grâce 0 pointé... En fait en essayant d'installer un tuteur j'ai eu un petit vertige... et j'ai chuté de toute ma hauteur (oui je sais ça fait pas très haut) en plein dans le massif de la Haie... écrasant 4 plantes au passage ! 
Vous voyez le "trou" que j'ai laissé ! ? J'ai écrasé les 2/3 du Sedum Carmen, 1/4 de la Sucissella, 1/4 de l'Hemerocallis La Mer... et une moitié du géranium Rozanne...  le tout en entrainant plusieurs branches de l'Alcathéa... Bon j'ai eu peu de bobo heureusement, si ce n'est un pantalon fichu , un genou de gamine et j'ai sortie l'arnica pour cheville et poignée... Mais le lendemain tout allez bien. Reste le vide dans le massif... En attendant mieux j'y ai placé le pot de la Sauge officinale.

J'en profite puisque je parle du massif de la Haie pour vous montrer de plus près une partie que je trouve très jolie :
J'aime bien la présence de Panicum Virganum "rehbraun". A l'automne j'espère qu'il prendra de belles couleurs.

On passe au positif parce que le jardin en apporte beaucoup !  D'abord les rosiers qui poussent de partout ! Cela sent bon la remontée !

Il y a aussi ceux qui n'ont pas stoppé leur floraison comme Roxburhii Pupurea Plena :

Ou bien encore qui ont déjà entamé leur remontée comme le délicieux Marie Pavie.


Et puis il y a les belles estivales, vous avez pu apercevoir plus haut l'Hibiscus, voici le premier Phlox Paniculata à fleurir c'est Anne Laure.
Vous pourrez le voir sur le blog de Nikki "Sous le ciel Ardenais" dans une couleur plus soutenue. Il vient pourtant de chez elle, mais il est très sensible à la chaleur. Il peut même être presque blanc quand il fait vraiment chaud.  Mais c'est un costaud, car les Phlox aiment quand même une terre plus fraiche que la mienne, alors ceux qui se plaisent au jardin ont du caractère !  

Et puis il y a ceux qui s'en moquent de la chaleur la pluie... ils fleurissent ! C'est le cas du Begonia Dragons Wing
Une plante sans problème en fleur jusqu'en novembre... 

Comme j'ai changé la bannière pour juillet voici la nouvelle :
Hibiscus Syriacus "Lavander Chiffon", Rosa Dainty Bess, et Lathyrus Lattifolius.

Je termine par ceux que rien ne peut déranger au jardin... les bien heureux félins. Ici c'est le voisin Big Boy.

Et je vous souhaite à tous un excellent weekend de 14 juillet, pour nous ce sera feu d'artifice dès ce soir à Port d'Envaux (le jeudi 13) !

mardi 11 juillet 2017

Club des cinq bleu

Hello,

Alors que certains d'entre nous ont retrouvé la pluie pour le bonheur des jardins, Marie Claude de son P'tit Coin de Nature nous convie à partager 5  fleurs bleues !  Voyons voir ce que mon jardin peut nous offrir d'azuréen.

1) Clematis Heracleifolia "Côte d'Azur"
Cette clématite herbacée  offre d'adorables petites clochettes bleues au coeur de l'été !

2)  Browallia Americana
Une découverte 2017 !  Une plantule qui s'est invitée dans le pot de Silene Gallica offert par Isabelle.  

3) Platycodon
Cela fait 6 ans qu'il est au jardin, impassible il sort toujours très tard mais toujours très fidèle.

4) Veronica Spicata
Juste à côté du Platycodon la belle Véronica n'en finit pas de fleurir.

5) Pondeteria Cordata
Un grand classique des bassins, qui ne déçoit jamais !


Voilà un peu de bleu pour coloré le gris du ciel. 
Bonne journée à tous.

vendredi 7 juillet 2017

Hemerocallis 2017 (2)

Hello,

Juste une hemerocalle pour cet article, une double répondant au nom de Roswitha.

C'est là encore une petite fleur,  et une petite plante, elle ne dépasse guère 40cm de haut pour une fleur de 8cm. Son feuillage est caduque et elle n'est pas remontante. C'est la première Hemerocalle double que j'ai installé au jardin, j'avais un doute, allais je aimer... et bien oui j'aime, j'adore même ! 

Hemerocallis Roswitha
N'est elle pas magnifique ?! 

Quand on achète une Hemerocalle on peut être déçu lors de la première floraison, souvent les jeunes plants ne font pas des fleurs terminées... alors pas de panique c'est une erreur de jeunesse et donc il ne faut pas s'inquiéter, juste être patient. Par exemple, Roswitha l'année dernière (son année de plantation) m'a fait une première fleur presque simple, mais dès la deuxième déjà c'était mieux !

Au jardin Roswitha est en bordure, j'aime bien le feuillage des Hemerocalles pour le premier plan (sauf les très grandes, bien que...) où il forme avec le temps une belle touffe gracile.
La petite Rowitha est donc à gauche du poteau (avec sa potée grillée.... groumph) et à droite on voit le feuillage d'une autre Hemerocallis : Midnight Magic. 

Pour mieux vous montrer cette belle quand elle est adulte, je vous propose de l'admirer sur une photo de David Henriet :
En fond c'est un Physocarpus "Diable d'Or" et en second plan à droite c'est le rosier Aprikola. 


Sur ce je vous souhaite une bonne soirée et un bon week-end.