mercredi 22 mai 2019

Pêle mêle entre soleil et pluie

Hello,

Le temps est indécis, un jour il pleut et on a de l'orage, un jour il fait un soleil estival.  Mais le jardin aime cette alternance,  alors la jardinière est contente.

On commence cet article avec la belle rose de Lady of Shalott, je vous en ai déjà parler, mais je ne résiste pas à vous la montrer encore.

Mon massif madras commence à apparaître !

On ne quitte pas ce petit bout de massif pour plonger raz de terre !  Avec les Papavers atlanticum offerts par Marie Noëlle : 
Difficile de les voir encore... alors on zoom !
Ils ont bien pris, et prépare leur floraison flamboyante.  J'ai du mettre des petits tuteurs pour que les chats ne posent pas leur popotin dessus ! 
oui oui mademoiselle Pistache je parle de toi ! 


Jolie surprise cette année, le rosier Fête des Mères me fait enfin des belles fleurs. 
Il faut dire que quand je l'ai acheté, en promo, en mai 2017, j'ai reçu un mini truc, mis à la hâte dans un pot...  bref  cette année là pas de fleur, 2018, il avait l'air de s'être installé... mais il ne m'a fait que 3-4 roses atrophiées... j'ai même cru l'avoir perdu pendant l'été.... Et puis au printemps miracle il a fait des feuilles et des tiges.  Petit rosier semble enfin avoir trouver un second souffle. 


On reste dans les teintes de feu avec une Aquilegia que j'adore : c'est A. canadensis !
Elle se pare de rouge orange et jaune.  Comme des petites lanternes.  


Pour terminer un peu de teinte douce, avec l'adorable Convolvulus mauritanicus.
Cette plante souvent vendu comme saisonnière est tout de même bien plus rustique qu'on veut l'admettre : -8°c ! Mais surtout elle a une longue floraison, tout l'été, elle se couvre de fleurettes bleu mauve adorables, qui s'ouvrent avec le soleil, et sont aussi jolies quand elles se ferment. 
 

La suspension a repris la même place que l'année dernière, avec un poteau tout neuf. A son pied la Linaria et l'énormeeeeeeu rosa Roxburghii pupurea plena prépare une fabuleuse floraison. 

Sur ce, je vous souhaite  une excellente seconde partie de semaine. 


samedi 18 mai 2019

Tour de jardin avec Pistache

Hello,

Pistache c'est la reine mère de la maison ! 
Une belle matoune qui aura 16 ans le mois prochain.  Sa grande habitude avant l'arrivée de Pepo était de me suivre lors de mes promenades au jardin. Si à l'intérieur elle a mis le toutou au pas, à l'extérieur il était trop remuant pour elle... Et puis petit à petit chacun s'habituant à l'autre, tout le monde prend et reprend sa place.  Pistache depuis quelques jours (soit 3 mois après l'arrivée de Pepo) a recommencé à me suivre.  Un petit bonheur ! 

Voici donc un tour du "grand jardin" avec ma féline amie.

Elle ne me suit pas pas à pas, mais à quelques mètres observant aussi bien le jardin que la jardinière.  Derrière elle le rosier The Herbalist a souffert des jours de grand vent d'est... Mais je le trouve particulièrement beau cette année.
12 mai 2019
Ce n'est pas la création Austin la plus extraordinaire, ni la plus "anglaise" mais j'aime sa gaieté.
Rosa The Herbalist
The Herbalist est un des plus précoce du jardin.  Il devance sans mal l'apogée de la floraison des rosiers grimpants rouges.  Ces derniers s'ouvrent plus lentement... mais il faut dire qu'ils ont des centaines de fleurs.
16 mai 2019
On ne le voit pas encore de loin car il n'est pas encore assez haut, mais Lady of Schalott s'est bien installé. Il m'offre cette année des fleurs qui me font craquer.
Rosa Lady of Shalott
Petit zoom sur la bordure du verger.
ciboulette, géranium Vérone (nommé comme celle qui me l'a offert) et érigeron. 

On continue la ballade :
Tiens une herbe qui dépasse...

Le massif de la Haie s'impose au fond du jardin.
Les pas japonais qui le traverse servent à atteindre le fond pour l'entretien, mais aussi de passage à chat (il y a une ouverture dans le grillage) et même de "repose Pitou"
Là il y a du désherbage à faire en masse, la pluie de ce weekend va m'aider.

Une association que j'adore et qui a vraiment pris son essor cette année : le noisetier tortueux pourpre et le rosier Marietta Sylva Tarouca.

Le massif de la Haie est loin encore de sa floraison maximum ! Mais déjà il a une présence forte.
La porte blanche qui attirait tous les regards il y a quelques années parait bien plus discrète ! En face le massif du Jasmin,plus discret.
On ne le voit pas encore car il est en bouton seulement mais au centre il y a le romantique rosier Cornelia. 

Petit recul pour voir les deux saisonnières que j'ai installé cette semaine aux pieds de la pergola.
Un calibrachoa orange, et un ostéopsermum au coeur double complètement craquant. C'est la première fois que j'en voyait des comme ça.  (en bannière ce mois ci)

Un petit passage par le bassin, histoire de boire un peu...

Puis dame Pistache se consacre à choisir un bon endroit pour la sieste.  Ce sera son passe temps de l'été.
Le pot du saule lui plait bien en ce moment. 

Et Pepo que fait il pendant ce temps me direz vous ? et bien il nous suit faisant des tours des détours des retours...

Je vous souhaite à tous un bon weekend.


dimanche 12 mai 2019

Une ballade au Cocon Garden

Hello,

Il y a longtemps que je ne vous ai pas emmené faire une ballade dans le jardin de Laly : Cocoon Garden.  Comme vous le savez dimanche dernier nous sommes allées à une petite fête des plantes, et au retour nous avons profité du soleil (entre deux gros nuages blancs) pour admirer son jardin. La saison commence juste mais il y avait bien des merveilles à voir. Op op suivez moi s'est parti pour quelques photos.

Le jardin de Laly pourrait se résumer ainsi : de belles roses anglaises, des déco toujours parfaitement choisi, du romantisme.  


Je me rends compte qu'on papotait tellement que j'ai pris assez peu de photos (auxquelles il faut retirer toutes celles trop moches à cause de la tache sur mon objectif... )  Vous ne verrez donc en fait que deux massifs qui il faut l'avouez me font craquer.
C'est de ce massif qu'est issu la première photo de l'article.  Si on tourne un peu on découvre l'autre face et son adorable rosier Roald Dahl


Et à y repenser.... il me plait vraiment ce rosier... une "vieille" création des Austins : 1970...  Et sur le site du créateur (lien plus haut sur le nom du rosier)  j'ai même eu un coup de coeur pour une photo en pot...
David Austin
Ha ben voilà : moi je vous le dit il ne faut pas visiter les jardins des amis ! C'est dangereux ! Déjà chez Laly j'ai attrapé un hémérocalite aigüe...  
Allez j'arrête de plaisanter, et je reviens à ce massif, pour pointer le doigt sur un géant bleu qu'on voit en arrière plan !
Un céanothe panaché....  alors non il ne reçoit aucun engrais :p 

Une vue sur le jardin caché derrière le rosier Anny Duperey (et oui il n'y a pas que des anglais) 
Je connais ce jardin depuis quelques années, et quand je le voix ainsi, tout comme le mien d'ailleurs, ce qui a changé c'est la hauteur, les arbustes ont poussé et le relief s'est créé.  (Pour revoir le jardin de Laly c'est ici et ici )  Et de cette vue on va se diriger vers le second massif de cet article...

Non sans s'arrêter sur le bel Olivier qui a une forme que je trouve très naturelle et harmonieuse.


Comme dans le précédent massif on retrouve le goût de Laly pour les petites scènes, les beaux rosiers et les arbustes en pleines formes ! 
Le saule crevette est carrément énorme !  Petit focus sur un duo que je vais reproduite au jardin : Scabiosa columbaria (c'est Butterfly blue je crois)  et géranium sanguineum (zut c'est lequel déjà...) 


Je termine par une petite vue sur le pluviomètre que Laly c'est acheté lors de la fête :
et juste à côté les adorables Ancolies doubles 

Merci pour la ballade Laly !

Bon dimanche à tous.

mardi 7 mai 2019

Le printemps de Mornay

Hello,

Comme je vous l'avais annoncé Laly et moi sommes allées ce dimanche au printemps de Mornay, une fête des plantes et de l'artisanat.   S'est situé dans la campagne près de Saint Jean D'Angely. Un cadre magnifique pour un très agréable évènement.

Laly et moi sommes restées sur notre faim niveau pépiniériste. En effet ces derniers étaient peu nombreux (moins de 20% je dirais) et la plupart ne proposaient que des plantes saisonnières.  Par contre il y avait de nombreux artisans avec de très très belles choses.  Comme ce n'est que la deuxième année de cette fête il faut aussi lui laisser le temps de se faire connaitre.  Mais je transmettrai mon avis aux organisateurs sur ce sujet.

Voici quelques photos de ce super moment, car malgré notre panier vide de plante ça reste une belle découverte.


Le château de Mornay est magnifique ! Un cadre parfait pour ce type de fête.
Il y avait de nombreuses personnes costumées, faisant des animations.  L'équipe des amis de Mornay qui était à l'oeuvre ne lésine pas sur le travail !  Félicitation à eux.

Avec un coup de coeur pour un dresseur d'oies et son troupeau !
Grison le jard se laissait caresser.  Il a pincé la partie fourrure de mon manteau, ça semblait beaucoup l'intriguer. 
Grison
Niveau artisanat, coup de coeur pour Inspi'Déco,  avec du très beau mobilier de jardin, dont un banc que je verrais bien dans mon jardin ! 

C'est là que j'ai fait mon seul tout petit achat (avec du pain d'épices pour Olivier)  :
Mais je serais bien repartie avec le banc et le salon de jardin !

Autre coup de coeur, ça fait longtemps que j'ai envie d'un Chante-Pleure... il y en avait des simples mais jolis.
J'ai hésité, mais j'en ai déjà vu des plus beaux, donc ce sera pour une autre fois.

Et dernier coup de coeur pour ce très beau fauteuil créer par un tapissier.

Je ne parle que rarement du repas dans les fêtes des plantes. Mais là impossible de passer sous silence ce délicieux moment. Nous avons retrouvé le Comptoir des Utopies !  Végétarien (mais ça c'est un détail) savoureux, goûtu, sain, respectueux de l'environnement ... ET BON ! Non parce que, on peu dire tout ce qu'on veut sur un restaurateur mais le principal c'est quand même que nos papilles soient contentes.

Ha s'ils pouvaient être à Saint Jean de Beauregard... 

Laly a pris le Chili sin carne et le fondant au chocolat, et j'ai opté pour le Mijoté de légume et lentille corail et riz thaï 1/2 complet, et le Moëlleux coco ananas ...
Le mijoté de légume et lentille corail (le riz est dessous) était extra, proche d'un curry, je me suis juste régalée. Et le moëlleux... Miam ! 

Je vous remet le lien pour le comptoir des utopies,  c'est une super adresse. Parole de gourmande.

Laly et moi avons passées un bon moment dans ce bel endroit, et nous avons fini l'après midi dans son jardin, mais ça je vous le montre demain.

Bonne journée