dimanche 1 décembre 2019

Rosiers : mon top 3

Hello,

Dans mon précédent article (ici) Istariel me demandait quel était mon top 3 chez les rosiers. J'allais tenter de faire une réponse brève... mais je me suis dit qu'un petit article sur le sujet pourrait être sympa.

J'ai 50 rosiers, je les aime tous plus ou moins à la folie donc en choisir 3.... OMG !  Ce sera donc 1 gros, 1 petit et 1 grimpant.  Et puis autant vous dire que j'aurais pu en ajouter encore et encore. 


Mon rosier phare: Rosier Roxburghii Purpurea Plena


C'est le genre de rosier qui ne passe pas inaperçu... Par sa taille : comptez 2m² au sol minimum. (Chez Hélène il est en plus beaucoup plus haut) Par son allure de grosses fleurs très très doubles plates (sans parfum malheureusement), un bouton et un fruit qui ressemble à une bogue de châtaigne, un feuillage qui ressemble à celui des fabacées, un bois qui desquame... et enfin par  une floraison remontante (ce qui pour un botanique n'est pas si fréquent) J'oubliais il est ultra ultra sain ! 
Pour moi c'est THE Rosier. Il demande de la place mais même dans un petit jardin je le conseille à 100%. 


Mon rosier floraison continue : Moustique


J'adore les roses choux. C'est pour cela que je l'ai choisi. Du fait de sa petite taille il se place sans mal au premier plan d'un massif. Son feuillage est très sain...  Sa fleur petite et ronde est blanche avec des reflets verts. Mais surtout, outre être ultra craquant, il fleurit sans discontinuer de mai aux gelées ! (Je vous l'ai déjà dit : sans engrais ni arrosage)
Dany m'avait fait remarquer la dernière fois que j'en ai parlé qu'elle trouvait cela dommage de mettre en avant des rosiers récents alors qu'il existe des versions plus anciennes. Elle parle là du jumeau de fleur de Moustique : White Koster.  En fait je suis assez d'accord avec elle, mais je n'ai pas ce Koster donc je ne peux pas comparer ni vous dire que vous pouvez prendre l'un ou l'autre. Si vous avez des infos je suis preneuse.  Notez d'ailleurs que dans la gamme des Koster j'essaierais bien Margot.



Mon grimpant préféré : Purple Sky Liner.


Ce grimpant là c'est du costaud !  Il est sain, pas non plus champion mais très correcte. Surtout que c'est une bouture offerte par mon amie Marie Noëlle (ce qui le rend précieux vous vous en doutez) il est donc sur ses propres racines. Dans un terrain calcaire autant dire qu'il s'en sort super bien. Il est d'ailleurs très tolérant car je sais que Virginie en a un bel exemplaire aussi, or son jardin c'est l'inverse du mien. Il fait une splendide première floraison, où il croule littéralement sous une nuée de petites fleurs violet mauve pourpre. Puis il remonte durant la saison, et même tardivement. 
Pour la petite histoire c'est le même obtenteur qui a créé Rhapsody In Blue. 
Au jardin il est en duo avec Lavender Dream. Je trouve qu'ils se complètent parfaitement.  Je lui adjoindrais bien une clématite bleu à grand fleur telle que The Prince. 


Bon autant vous dire que je reste sur ma faim... déjà niveau couleur il faudrait rajouter du chaud avec Eclat d'Ambre. Il manque un anglais : The Pilgrim par exemple.  Une fleur simple comme Sally Holmes... les pleins soleil comme Aquarelle et Marie Pavie ou Mrs Oakley Fischer. 
Et puis j'ai aussi une jolie collection de petites roses vives :
Nina, Dame de Villemont, Lovely Fairy, Joyeux et Arras.  Je les adore !


Mais je respecte la demande d'Istariel avec mon top 3 ! Et vous quel est votre trio gagnant de rosier au jardin ?

Bon dimanche

vendredi 29 novembre 2019

Et de 300 !

Hello !

Non je ne vous parle pas de mon nombre de rosiers (j'en ai 50) mais du nombre de mm de pluie tombée à ce jour (29/11/19) au mois de novembre ! Après octobre déjà bien humide avec ses 200mm voici donc novembre qui innove en dépassant les 300 ! Sachant que la moyenne annuelle de ma région est de 1000 mm.... Bref  pas facile de travailler au jardin dans ses conditions (par contre la nature est contente après le régime sec de l'été) ni de faire des photos. Il faut bien choisir son moment... Alors au moindre rayon de soleil.... op op apn en main je vais au jardin.

Parce que il reste à s'émerveiller, nous ne sommes pas encore dans la saison grise (brune en fait) les couleurs sont encore éblouissantes.
Malus Crittenden
Petit pommier en or et rouge dans un rayon de soleil !  Le figuier a déjà perdu toutes ses feuilles ou presque, il faut d'ailleurs que je les ramasse. 

Elo (Mon Jardin Quercynois) nous parlait récemment de ses deux nouveaux Physocarpus et de leur qualités... Et je ne peux que plussoyer ! C'est un arbuste extra, sans (ou peu) contrainte, et qui a souvent de très belles couleurs d'automne. Au jardin j'ai Red Baron. De taille moyenne il offre tout la saison un feuillage très sombre, un parfait fond pour mettre en valeur les floraisons. Et quand le jardin s'endort il offre un coup de boost final ! 
Ce n'est pas le plus rouge, le plus flamboyant, parmi toutes les variétés disponibles, mais j'aime cette couleur profonde. 
A la base j'ai fait cette photo pour une autre raison... vous le voyez tout au fond.... Non ?... Mais si ! Le Phormium Dark Delight ! Je change de point de vue.
Il est encore en pot, mais ça m'a permis de bien définir sa place, et de voir l'effet que ça donnera. 
Je suis ravie et même ravie ravie ! Il apporte certes sa teinte, mais aussi et surtout sa structure verticale. 


En fait pour faire mes photos (toujours aussi moches...satané apn)  je me fie à certain de mes chats... Ils savent quand c'est le bon moment.
Mushu par en escapade entre deux pluie : je prends les outils.

Nina capte un rayon de soleil : je sors l'apn !

Bon je ne peux pas me fier à tous les quadrupèdes...
Sortir ? ça mouille les papattes ! Vas y toi ! semble dire Léo.

Soleil... vivi mais sur les coussins derrière la vitre pour Pepo.


Tiens d'ailleurs à l'intérieur il y a de la nouveauté aussi : J'ai planté un Papyrus (Cyperus papyrus) dans un pot à réserve d'eau, et je l'ai installé au salon.
Pour info c'est une plante que les chats peuvent manger sans risque. Il parait même qu'ils en sont friands... on va bien voir s'il me la laisse pousser ou s'ils vont la déguster jusqu'au trognon ! 


Dimanche ce sera le 1er jour de l'avent, j'ai donc préparé ma couronne de l'avent... enfin couronne... comme toujours ça ressemble à tout sauf à une couronne ! Mais j'aime bien.  Comme Olivier voulait voir ce que ça donnait allumé... j'ai pris une photo que je ne résiste pas à partager avec vous.
Bougies et rose en tissus de Casa.

Pour le sapin, comme nous en prenons un vrai sans racine, il n'arrivera pas avant 2 semaines minimum.  Je vous le montrerai donc à ce moment là, mais je sais déjà comment il sera décoré.... chut... c'est un secret ! 

Je termine cet article en vous souhaitant un excellent weekend et en ajoutant une dernière photo.

dimanche 24 novembre 2019

Les 5 sens... de l'automne

Hello


On suit le nouvel opus du jardin des 5 sens proposé par Le Jardin de Pantoufle, voici l'automne ! (Pour revoir l'été c'est ici)


1 Le goût

Que serait l'automne sans ses récoltes ! Et pour moi un des fruits phares c'est la figue. J'ai planté un petit Ficus carica rouge de Bordeaux (50cm à tout casser) en 2013, et cette année... ce fut une abondance de fruits juteux sucrés.... J'ai même fait 2kg de confitures.

Autant vous dire que j'ai mangé beaucoup de figues et les meilleurs c'est quand je les mange sous l'arbre le matin ... 


2 L'odorat

Il y a beaucoup d'odeur au jardin, surtout avec le retour de la pluie. Mais celle que je veux partager avec vous c'est le miel de l'Alysse maritime.  J'en ai un pied dans un pot tout près de la porte afin de le frôler à chaque passage....
Il va continuer de fleurir une grande partie de l'hiver (sauf grand froid)


3 Le toucher 

La première idée qui m'est venue c'est le retour du contact avec la terre, l'été a cédé la place à la période des plantations et du nettoyage... Mais bon comme je suis obligée de porter des gants ça gâche un peu... C'est pourtant si agréable de mettre les mains dans la terre...  heureusement il y a toujours des plantes qui appellent à la caresse !
Comme le Léonotis, ou les Pennisetum...


4 L'ouïe

Alors là pas de photo, car j'ai envie de parler des bruits de la nuit... En particulier ceux des rapaces nocturnes.  j'entends souvent une chouette Hulotte, et j'ai eu la chance de voir une chouette Effraie (d'ailleurs je l'ai entendu aussi... elle porte bien son nom) qui vit dans mon quartier.  Une autre dimension que les bruits quand le soleil a fait place à la lune.
http://chouette-et-hibou.fr/
Chouette Effraie Photo Chouette et Hibou.


5 La vue

On termine avec le sens que le jardin met le plus en avant bien souvent.  Et l'automne c'est l'or du feuillage, les lumières rasantes...
Et il faut en profiter car l'hiver n'est plus très loin !

Bonne semaine à tous !

mercredi 20 novembre 2019

Rétrospective 2019 : Février

Hello,

Ça y est Marie Claude a lancé les rétrospectives. J'aime ce moment, au cœur de la mauvaise saison, où l'on se replonge dans les doux mois passés. Par contre surprise elle commence par février....  Je me suis dit "je n'ai rien à publier" mais en fait ce fut  un mois très riche ! Allez plus de blabla op op direction février 2019. 

1 Photos préférées 

Le petit Crocus, toujours premier a mettre de la couleur au jardin ! 

Le soleil rasant dans le feuillage de l'Epimedium stelluatum long leaf form. 

Les chatons du Saule et les adorables petites têtes jaunes des narcisses. 


2 Mosaïque

Le pissenlit que je laisse fleurir pour les butineurs, les premiers Muscaris, la jolie violette, et la Ficaire si sage chez moi
L'Iris "un peu" en avance... l'Hellebore toujours timide, le narcisse plus fort que le soleil, et mon ami le Crocus.


3 point d'association à vous monter, les fleurs s'ouvrent de si de là et j'ai surtout fait des gros plans.


4 Découvertes 

Les chatons du Salix gracillistilis Mount Asso, une première au jardin puisque planté en avril 2018.

Mais la découverte, la rencontre qui a vraiment marqué février 2019 c'est Pepo ! J'ai choisi la mosaïque que j'ai en fond d'écran...


5 Bouquet.... je passe la aussi... 


6 Travaux et Jardinage

Alors là par contre ça ne chaume pas ! Février est clément et nous en profitons pour faire le nettoyage/taillage.
pelouse, graminées, arbustes, rosiers.... tout y passe ! Et c'est d'ailleurs avec la vue du jardin tout propre prêt pour le printemps que je vais clore cet article.

Bonne fin de semaine à tous !



dimanche 17 novembre 2019

Novembre en couleur

Hello

Novembre en couleur s'est vite dit ! Il a plu tous les jours depuis 1 mois 1/2, 200 mm en octobre, et 231mm à ce jour en novembre. Le résultat c'est un jardin jungle vert !  Il y a quand même de ci de la de quoi satisfaire l’œil de la jardinière. 

Par quoi commence t'on... la couleur du Cornus alba Aurea ! enfin "des" car j'en ai deux
Le "petit" qui est une bouture de l'autre et que j'adore quand le soleil rasant met ses couleurs en lumière ! 

Et le grand, dans le massif Lovely Pink !  Ce bel arbuste a deux saisons d'intérêt : le printemps, son débourrage vert acide et ses petits fleurs blanches. Et l'automne avec sa coloration dorée. En fait il en a une troisième : l'hiver avec son bois coloré, mais je trouve que cette variété prend une teinte rouge trop sombre pour vraiment le mettre en valeur, surtout sur la masse sombre du chèvrefeuille.   Au passage j'avais besoin de place dans le massif de la Haie pour caser l'Ononis, du coup petit fusain est arrivé dans le massif Lovely pink ! 


Quand on observe le massif Lovely Pink il suffit de se retourner pour en prendre plein les mirettes ! 
La spirée met le feu ! Et encore cette année la bignone n'a pas pris sa couleur dorée. On ne les voit pas bien mais les Bégonias (à gauche) sont toujours en fleur. 

Et puis, il y a ces fleurs qui sont toujours là... pas nombreuses souvent unique mais fidèles au poste !
Le géranium Rozane penche la tête mais fleurit toujours,  la petite Gaura, l'Erigeron tout mignon, et la belle Evelyn dont la branche trop légère a ployé jusqu'à terre. 

Les bourraches font une nouvelle saison, j'ai pris en photo une fleur plus originale que les autres (il y en a toujours)

Les Anémones du japon ont beaucoup souffert de la sécheresse, surtout Honorine Jaubert. La pluie lui a donné une nouvelle jeunesse, et là voilà qui ouvre de nouvelles fleurs à côté des branches désormais brunies de sa première floraison.


Mais il y a plus extraordinaire (meu non je n'exagère pas) mon Lilas refleurit !  Il faut dire que ce Syringa microphylla Superba a pour habitude de faire une remontée en juillet. Mais cette année la canicule a du le gêner et point de remontée.  La pluie et la douceur de l'automne ont du le convaincre et le voilà qui m'offre quelques fleurettes !

Bien sûr le Malus Crittenden fait son show ! 
Il est absolument magnifique cette année.  C'est le roi du grand jardin. Bon allez j'ose vous montrer l'état du lieu... Si ça continu il a va falloir une machette pour traverser ! 

J'ai commencé à tailler les bordures... entre deux averses...  mais ça n'avance pas vite... et je commence à me dire que je vais devoir faire toute la pelouse à la cisaille !  Une autre vue :

 Au passage le Miscanthus Morning Light fleurit. J'aime son côté très tardif.

A la maison j'ai quelques plantes et en ce moment la plus jolie composition est dans la cuisine : Fitonia et Asparagus dans une cafetière
Elles se plaisent bien à cet endroit... les voici, pour comparaison, à la plantation fin mai 2019 
Ce qui me fait penser qu'il faut que je rentre mon papyrus ! 

Le dernier mot de l'article je le laisse à Léo :

"Tu me réveilles pour me demander ça ?! "

Bon weekend à tous !

vendredi 15 novembre 2019

Malvacée mon amie !

Hello

Dans mon dernier article Delphine (Le jardin des chevrières) me disait que si j'avais d'autres mauves à faire découvrir elle était preneuse.  Cela m'a donné envie de vous faire un petit inventaire des malvacées du jardin. 

Il faut dire que cette famille se plait beaucoup chez moi, elle y trouve des conditions qui conviennent à presque tous les genres et espèces.  

Botaniquement parlant c'est une famille très riche plus de 300 espèces ! Elle regroupe aussi bien des annuelles des vivaces herbacées des arbustes et des arbres.  Beaucoup de genres et espèces aiment les terres drainées et alcalines,  supportent la sécheresse. Il y a bien sûr des espèces qui aiment l'humidité mais ce ne sont pas les plus courantes. Niveau rusticité on trouve de tout : du très rustique, hibiscus syriacus sidalcea alcathea... du moyennement rustique, lavatère sphaeralcea...et du pas rustique du tout anisodontea abutilon malope... 

Je vais donc vous présentez ma collection de malvacée :
La photo de famille, avec le plus ancien au jardin en haut à gauche jusqu'au dernier arrivé en bas à droite (d'ailleurs la photo n'est pas de moi)


Hibiscus Syriacus

Dans ma région il est très très courant on le trouve, même en haie.  Il faut dire qu'il se plait bien chez nous. Mais c'est un arbuste bien plus rustique que sa fleur "exotique" ne le laisse penser, il peut supporter jusqu'à -20°c.  Il aime les terres drainées mais humifères, ce n'est pas le plus résistant à la sécheresse, sa floraison peut en souffrir, il s'accommode très bien du calcaire.  Son feuillage de petite taille est d'un vert moyen, acide au printemps, et c'est un des premiers à tomber.
Je possède la variété Lavender chiffon à fleur double. Mais ce n'est franchement pas celle que je vous conseille.  Les variétés à fleur simple supportent bien mieux la sécheresse. 
Attention aux variétés dites "bleu" c'est comme les hortensias, dans une terre calcaire vous obtiendrez du mauve !


Alcathea

Une création récente, c'est un hybride entre une alcea et une althea. Pas malade (en comparaison avec les roses trémières qui ont toujours la rouille), floraison tout l'été, supportant très bien la sécheresse, moyennement rustique (-10° à -15°c), acceptant les terres alcalines. Taille : 2m.  Ses grandes feuilles gris vert ressemblent à celle de l'alcea sans la maladie. A tailler ras de terre au printemps. 
J'ai deux variétés, Parkallée (ivoire), et parkfrieden (rose pâle). Comme vous le voyez sur la mosaïque chaque fleur à un coeur plus ou moins double. 
J'ai tenté de les pincer en mai pour obtenir un port moins haut... mais je n'ai pas été satisfaite du résultat.  Si elles sont plein vent elles peuvent demander un bon tuteur pour ne pas s'affaler.
Si vous aimez les roses trémières mais pas leur côté tout le temps malade et durée de vie très courte (3ans) vous adorerez les alcathea. 

Je n'en parle pas dans cet article mais bien évidement la reine de ma région c'est l'Alcea rosea la rose trémière !


Sphaeralcea Childerley
Une de mes favorites !  Un petit feuillage vert gris laineux semi persistant, elle aime les terres drainées calcaires et le soleil. Elle supporte parfaitement la sécheresse, par contre sa rusticité est limitée (-7°c). Sa fleur d'un abricot léger fait la taille d'une pièce de 2 euros. Elles recouvrent l'arbuste tout l'été.  Elle monte à 1m-1m20, et doit être rabattu au printemps. 
C'est une de mes plus belles découvertes, j'en suis fan, et cette année j'ai adoré son association avec l'Hemerocalle Lydie qu'elle vient tempérer.
Alors je ne sais pas si elle se ressème ou si elle drageonne mais je retrouve tous les ans 1 ou 2 nouveaux pieds. On ne peut cependant pas parler de plante envahissante.


 Malvastrum lateritium

Une découverte 2018, une très très jolie malvacée rampante couvre sol qui s'étend par marcotage (attention elle est envahissante) elle aime comme beaucoup de ses copines malvacées une terre drainée et calcaire, elle supporte bien la sécheresse, elle accepte soleil et mi ombre et même l'ombre douce.  Son petit feuillage est persistant. Elle s'étale sur 1m² sans mal, pour une hauteur de 20-30cm. Elle est moyennement rustique (-10 à-15°c) Sa floraison est moins longue que ses consœurs : mai -juin.
 Sa petite fleur est un vrai trésor. Au jardin elle est dans le pot du Robinia. Comme elle accepte même l'ombre douce elle peut très bien courir aux pieds des arbustes.


Anisodontea capensis

Ha cette petite malvacée me fait rêver depuis longtemps ! c'est un petit arbuste d'1m à 1m50, elle aime les sols secs, par contre elle préfère les terres neutres (enfin bon elle est quand même très tolérante), comme l'Hibiscus elle préfère les terres humifères.  Son feuillage est persistant, elle fleurit longuement de mai à octobre.  Par contre de toutes celles que je vous présente c'est la moins rustique !  Selon les sites elle est donné de 0 à -7°c.  autant dire que c'est léger !  Il faut la tailler de moitié au printemps pour garder un port compact.
J'ai réussi un semis cette année, reste maintenant à lui faire passer l'hiver.  Elle sera mise en pleine terre au printemps.  Pour le moment j'ai placé son pot le long de la façade de la maison. Si elle gèle ici c'est que j'aurai bien d'autres pertes au jardin !
Pour moi c'est typiquement le genre de plante qui peut se marier avec tout, rosier, graminée, vivace à grosses fleurs ou à longs épis...


Callhiroe involucrata

La petite dernière, tout juste plantée, je ne vais pas beaucoup vous en parler pour le moment. Je vous donnerai mes impressions l'été prochain. Mais en deux mots c'est une petite vivace de bordure, (30*60cm) aux fleurs magenta au feuillage léger caduc qui me fait penser à celui de certains géranium. Elle aime les terres drainées (elle déteste l'humidité), tout type de sol même pauvre, le soleil. Elle est moyennement rustique. Elle a une longue floraison de mai à septembre.  D'après mes lectures elle a une racine pivotante profonde qui lui permet de résister à la sécheresse mais du coup elle déteste être déplacée. Et elle aime être pincée durant l'été pour garder un joli port.

Au jardin j'ai eu deux autres malvacées :
La Lavatère arbustive (une Barnsley baby je crois) et l'hibiscus Trionum

La lavatère arbustive est un must have selon moi, elle forme un bel arbuste d'1m50 d'2m, qui se couvre de fleur en été.  Elle aime les plein soleil, les terres drainées et humifères, supporte la sécheresse, elle est bien rustique. Il faut la tailler ras de sol au printemps. Elle a cependant une durée de vie limitée.

L'Hibiscus Trionum est une annuelle.  Un semis ultra simple pour une jolie plante de 50cm qui offre des fleurs tout l'été.  Elle supporte bien la sécheresse. Elle nécessite une terre drainée et humifère. Elle pousse très bien en pot. Je vous la conseille sans hésiter ! D'ailleurs je me dis qu'il faut que je refasse en semis en 2020 !


Voilà donc pour les malvacées que j'ai, que j'ai eu... quand à celles que je pourrais rajouter... Encore et toujours l'Abutilon dont j'ai raté le semis l'année dernière, mais je persiste (la cagouille est têtue), et enfin la Sidalcea !

Voilà j'ai fini mon petit tour rapide des malvacées que je connais.  Et pour la petite info dans la famille malvacée on trouve les tilleuls et le coton !

Bon weekend à tous