vendredi 10 juillet 2020

Hemerocalle du jour (3/...) focus sur Lydie

Hello,

Aujourd'hui on s'intéresse à la plus flamboyante de mes hémérocalles : Lydie. Je me suis rendu compte que pour beaucoup elle était difficilement associable dans les jardins. Trop vive, trop grosse .... trop rouge, trop flamboyante... Bref comme pour moi c'est une super hémérocalle, (qui vient d'Hemerocalles de la Pointe) je me suis dis que j'allais vous expliquer comment lui trouver des compagnes.

Alors oui la belle est vive ! Un rouge vermillon à capucine, plus sombre au coeur, et une gorge jaune, les sépales sont bordés de jaune aussi.  les fleurs sont de grandes tailles, 15 bon centimètres.  Son feuillage lancéolé est caduc et d'une belle présence. La plante est de taille moyenne : 60-70cm.  Elle est semi tardive, chez moi elle fleurit vers le 15 juin jusque fin juillet.  Dans un jardin avec les bonnes conditions (un peu plus frais que le mien) elle est très remontante. 
Hemerocallis Lydie

J'ai donc associé la belle pour créer une harmonie ton sur ton.

La Sphaeralcea Childerley  pour ses adorables fleurettes abricotées, et son feuillage gris une belle masse tout en douceur. Elle créé un écrin pour l'hémérocalle elle a une longue floraison jusque à l'automne.  Le rosier Kimono refleurit à la même époque que Lydie, et si c'est un rosier que je ne conseille pas pour son côté ultra malade, il n'en reste pas moins qu'il va très bien avec les deux autres.  Si vous voulez choisir un rosier pour accompagner Lydie pensez bien à savoir quand il refleurit, car c'est ça le plus important pour ce trio.

On peut imaginer  remplacer le rosier par une Achillea.
Soit une belle ombelle blanche comme l'espèce sauvage, soit la classique Salmon Beauty pour garder la même harmonie, soit la Terracota (photo de mon jardin) pour une pointe d'épice supplémentaire.

Avant ce trio je l'avais mariée à un Tanacetum parthemium, c'est aussi une belle combinaison, naturelle. C'est l'effet Marguerite !
Tanacetum Parthemium et Hemerocallis Lydie, en 2017. On apperçoit en arrière plan le Framboisier qui est toujours là.

Cela fonctionne avec le Tanacetum bien sûr, mais aussi l'Anthemis. Et pour un effet un peu différent pourquoi ne pas adopter Leucanthemum superbum Shapcott Gossamer.
(les 3 photos sont de mon jardin)


Comme je l'ai dit plus haut mon Hemerocallis Lydie a pour arrière plan les Framboisiers et leur feuillage vert moyen (rouge et vert impossible de se planter)  et bien sûr le feuillage gris de la Sphaeralcea.
Ici l'Hemerocalle repose sur le feuillage de la Sphaeralcea.

J'aurais pu opter pour remplacer les framboisiers par un autre arbuste... bon suis trop gourmande pour ça...  Si on se réfère au cercle chromatique et aux couleurs complémentaires, avec ce rouge orangé la couleur à associé serait un vert glauque. (donc avec une nuance de bleu gris) 

C'est une teinte qu'on retrouve beaucoup chez les graminées, mais compte tenue des feuilles de l'hémérocalle je ne privilégie pas ce type de feuillage.  Du coup je ressors un arbuste que j'aime beaucoup de ma liste d'envie... l'Eucalyptus gunnii et surtout les variétés Baby Blue et France Bleu. (plus petites et plus facile à garder en forme buissonnante)  Son feuillage rond et gris bleu serait je pense un parfait écrin pour Lydie


Alors si ce type de mélange vous déplait ou vous effraie il y a beaucoup plus "facile", outre un feuillage vert, le feuillage pourpre ! Chez moi j'ai le Phydocarpus opulifolius Red Baron qui pourrait très bien aller.
Ce n'est pas une photo de mon physocarpus parce que j'oublie toujours d'en faire des plans serrés.


J'ajoute trois arbustes à feuillage pourpre mais dans cette catégorie on a le choix !
Sambucus Nigra, en particulier Black Lace pour son feuillage plus fin, Cotinus Grace pour sa rondeur (un peu comme l'eucalyptus) et si vous avez une terre acide pourquoi pas le magnifique Leuropetalum chinensis dans sa variété à fleur blanche Ruby Snow.


Je résume pour les feuillages en association avec l'Hemerocallis Lydie :
Vert : ça marche tout le temps.
Vert glauque : pour une harmonie avec la couleur complémentaire.,
Pourpre : pour un contraste fort qui mettra en valeur la couleur de la fleur.

Personnellement, si j'ai opté pour la première solution c'est parce que je n'ai pas la place de mettre les framboisiers ailleurs ( et que je ne veux pas m'en passer) mais sinon c'est la solution vert glauque qui a ma préférence.


Je vais terminer avec un trio original que j'ai imaginé hier soir, un trio exotique pour un coin de fraîcheur.
Colocasia dans une variété pourpre, Hemerocallis Lydie et Canna Durban pour son feuillage à rayure. Le tout près d'un point d'eau (le Colocasia a besoin d'être les pieds au frais)  et peut être même avec un eucalyptus en toile de fond pour rester dans l'idée d'exotisme et casser l'omniprésence des grandes feuilles. Drôle d'idée me direz vous... oui, mais parfois il faut savoir sortir de sa zone de confort et laisser la place à l'imagination.   J'ai fait un croquis pour rendre mon idée plus parlante. Il était tard je n'ai pas mis en couleur, mais quand ce sera fait je vous partagerai le résultat.


Sur ce je vous souhaite dors et déjà un excellent weekend !

Soyons clair : quelque soit son association l'Hemerocallis Lydie ne s'oublie pas !










dimanche 5 juillet 2020

Arc en ciel d'été

Hello,

Avant de terminer mes articles sur la photo, je partage avec vous un bel arc en ciel d'été !




Rouge : Hemerocallis Lydie

Orange : Sphaeralcea

Jaune : Hemerocallis Jardin de la Levrette

Vert : Massif Lovely Pink

Bleu : Nigelle de Damas

Indigo : Plaicodon

Violet Rosa Rhapsody in Blue


Je vous souhaite un bon dimanche !


mercredi 1 juillet 2020

Petit complément sur le zoom (2/2)

Hello,

Allez on continu sur la photo avec quelques truc sur le zoom.


Juste avant d'entrée dans le vif du sujet je vous donne la réponse à ma question du précédent article, oui cette photo a été prise au zoom !

Pas d'autre choix puisque c'est une fleur du rosier grimpant Summer Wine qui galope entre la pergola et le Figuier dont on voit une branche. Enfin si, l'autre solution c'est l'échelle... sachant que j'ai le vertige à partir de la 2ème marche ...  On ne rigole pas en m'imaginant sur une échelle !



Quand je parle de zoom, je parle de zoom optique et pas numérique.  Vous pouvez remarquer sur votre apn que mention est faite du zoom optique et du zoom numérique. La différence ? le premier le zoom optique dépend de votre objectif, on va dire qu'il est "mécanique", le second, le numérique intervient quand le premier est à fond et n'est autre qu'un retraitement de l'image fait par l'apn, il recadre la photo comme si vous utilisiez un logiciel. L'intérêt de cette distinction ?  pour moi c'est surtout ce de dire que le zoom numérique ne sert à rien sur 95% des apn. On fait aussi bien avec n'importe quel logiciel (même gratuit) et l'image sera aussi détériorée dans les deux cas. Bon d'accord j'exagère un peu, en disant ça...  Du coup je ne l'utilise jamais.  N'oubliez pas que pour avoir un maximum de détail net sur une photo il faut être de prêt.  je vous montre.

Voici l'hémérocalle Cameroons, une des plus grosses du jardin.  je l'ai prise au zoom à 2m, et sans zoom de près.  Encore une fois vous remarquerez la différence de cadre, le fond plus flou... bref ça je l'ai déjà dit.
A gauche zoom et à droite de près.

Maintenant à l'aide de mon logiciel je vais recadrer mes deux photos. J'utilise Photo filtre studio mais ça n'a aucune importance.
A gauche au zoom, à droite de près
Je pense que la mosaïque parle d'elle même quant à la définition de la photo. Il ne faut jamais perdre de vue que le zoom s'il vous permet d'obtenir un sujet net bien que lointain, n'offre pas la définition d'un grand angle. 

Parlons aussi des "limites" du zoom. On l'a dit : zoom = cadre restreint et arrière plan très flou, ce qui permet de mettre en valeur le sujet.  C'est parfait quand l'arrière plan est moche ou sans intérêt. Mais parfois l'arrière plan raconte lui aussi quelque chose, et il est intéressant de le garder dans la photo.

Là, sur cette photo de près, centré sur une fleur de Sphaeralcea avec en arrière plan la myriade de fleur qui caractérise cette plante en été et sur le côté sa compagne l'Hémérocalle Lydie. Le sujet principal est moins en valeur mais le tout s'accorde.

Et puis parfois on aimerait zoomer... mais on ne peut pas reculer, surtout dans un petit jardin...
Là par exemple soyons clair l'arrière plan mériterait d'être flou ! mais si je fais un pas en arrière je me retrouve les fesses dans le bassin... et oui on ne peut pas toujours utiliser le zoom !

Autre cas, la haie dans mon dos m'empêche de reculer...
cette fois mon arrière plan n'est pas moche au contraire mais il est trop fort et fait oublier l'adorable petite fleur de cette œillet au premier plan...

Bref le zoom c'est super mais il faut de la place !

Voilà mon petit complément s'achève ici. J'espère que mes explications sont claires, ce n'est pas toujours facile de parler d'un sujet dont on n'est pas maître !

Bonne semaine à tous.





samedi 27 juin 2020

Photographie, mes astuces :) (1/2)

Hello,

Avant de commencer un petit plaidoyer : je ne suis pas photographe professionnel, même pas amateur avertie, et je ne me prends pour aucun des deux :p juste une passionnée de plante qui aime immortaliser les belles éphémères pour les années à venir. Bien que je sois une "bidouilleuse" quand je veux en savoir plus je me plonge dans un livre. Je fais ça pour tout : animaux, jardins, passions, arts...  et bien sûr photographie. J'ai fini par adopter des petits trucs pour faire mes photos, comme beaucoup utiliser le zoom ou bien faire que le sujet de ma photo soit toujours net même quand il n'est pas au centre.  J'ai eu envie donc de partager mes astuces avec vous.


D'abord le zoom... souvent quand on veut faire un gros plan sur une fleur on s'en approche le plus possible, et on n'utilise le zoom que si le sujet est vraiment  hors de portée. Ce n'est pas une erreur, on va dire surtout qu'il y a une autre solution : utiliser le zoom.


Alors le zoom c'est parfait pour photographier un objet au loin ...
Le rosier grimpant Purple Skyliner sur le montant de la porte du jardin. Photo prise au zoom.

... Mais pas seulement....
Là c'est l'hémérocalle Rowitha,  elle culmine à 40cm du sol, donc pas de difficulté pour la prendre en photo de près, pourtant cette photo a été pris au zoom, à 2m.


De près l'apn (apn = appareil photo numérique) prend des photos au grand angle, au zoom l'angle est plus restreint (oups j'espère que je ne vais pas tuer les pros qui lisent ça...) pour être plus claire voici un bouton de Dahlia (vivement la fleur)

Première photo : à 10cm.

Deuxième photo : au zoom à 2m.


Vous voyez ? le cadre est différent, on voit plus de chose autour du bouton sur la photo prise de près.

Personnellement j'aime l'effet que donne la photo prise au zoom, je trouve que le sujet est plus mis en valeur.


Un autre avantage plutôt inattendu : photographier les objets fin ou petit est plus facile au zoom que de près... Vous ne me croyez pas ? alors regardez ce qui suit.

J'adore les Linaria mais les prendre en photo quelle galère ! De près on peut y passer des heures en vain, et pourtant mon apn a une mise au point dès 0cm !  Voilà ce que j’obtiens de près dans 95% des cas...


Maintenant éloignons nous de 2m (au moins 1m50) et utilisons le zoom....
Magique !

En plus j'aime l'effet de flou que l'on obtient qui met bien en valeur le sujet.

Bon le défaut du zoom c'est que le moindre mouvement créé un flou complet :p mais on peut aussi prendre une chaise s'assoir à distance d'un massif et photographier minutieusement au zoom tout ce que l'on voit.  En fait c'est comme ça que je me suis rendu compte de l'effet zoom il y a quelques années, un lumbago m'avait cloué sur le transat... et j'avais passé une grande partie de mon après midi à zoomer tout ce qui existait autour de moi.... C'était en août 2014....



Depuis j'ai changé d'apn, et j'ai un bien meilleur zoom ... autant vous dire que je m'amuse beaucoup beaucoup beaucoup !

Je voulais aborder un autre sujet mais ça rendrait l'article un peu  trop long, alors je vous laisse cogiter et dites moi, selon vous la photo de cette rose est elle pris de près ou au zoom.


Bon dimanche !

dimanche 21 juin 2020

Hemerocalles du jour (2/...)

Hello,

Bon je suppose que je n'ai plus besoin de vous dire que j'adore les Hémérocalles depuis le temps !  En voici encore quelques unes, pour le plaisir des yeux !

La petite mignonne Siloam Tee Tiny et au premier plan le rosier Knirps
 

La flamboyante Hémérocalle Lydie


La froufroutante Roswitha


La gourmande Cherry Picotee


Si ça vous intéresse dans mon prochain article je vous proposerai un petit exercice de mise au point à faire avec un appareil photo numérique.

Bonne semaine





mardi 16 juin 2020

Il pleut, il pleut bergère ...

Hello,

Et bien quel mois de juin !  Après un mai brûlant, voici un juin humide et frais. Du coup je me suis dit que pour oublier les nuages j'allais poster deux ou trois photos


On commence par les hémérocalles, et les trois qui trônent en entête du blog pour le mois de juin :
Voici H. Lacy Doily, H. Raspberry Pixie, H Cagouille's Garden.

Hémérocalle le Jardin de la Levrette, la dernière planté au jardin !


On retrouve Lacy Doily au soleil du soir... j'aime beaucoup cette petite hémérocalle !


La première floraison est presque terminée pour les rosiers, j'ai donc pioché deux photos des derniers jours.
Iceberg est magnifique cette année. Derrière lui on aperçoit Lavender Dream.


Pink Cloud et ses énormes bouquets, ici rattrapé par sa compagne la Clematis Julia Correvon. Cette dernière aime aussi se mêler avec le feuillage du Cornus alba Aurea pour un duo ultra gai !


Op op je retourne à mes crayons et mes pinceaux. 
Bonne semaine à tous !


jeudi 11 juin 2020

Pepo le mangeur de fraises

Hello,

Au jardin il y a trois pieds de fraisier, pas pour faire des confitures évidement juste pour picorer, de même j'ai 2 framboisiers.  Jusque là me direz vous rien de bien curieux. Cette année j'ai été surprise de voir des fleurs mais par la suite pas de fraise... Hier j'ai trouvé la réponse à ce mystère, pour une fois ce ne sont ni les baveux ni les oiseaux les responsables... non non... c'est un "quatre pattes deux oreilles" nommé Pepo ! Vous avez bien lu mon chien mange les fraises :)

J'étais entrain de faire des photos, quand j'ai vu mon rouquin ce diriger vers le massif Blue Pink...
Alors évidement vous ne voyez pas le pied de fraisier dans son pot en émail bleu dans ce fouillis de feuillage, mais croyez moi il est bien là.

Op op Pepo a plongé la truffe dans les plantes...

A ce moment là je n'avais pas encore compris ce qu'il cherchait...

Au passage je précise qu'il est très délicat dans sa recherche !

Et puis j'ai compris quand il a relevé la tête en mâchant... Il venait de trouver et manger une trésor rouge... une fraise !

Je l'ai appelé, il a levé la tête et m'a regardé l'air de dire "Tu en veux ?"


Je ne lui ai rien dit, après tout c'est son jardin aussi. Et je me dis que même s'il a vécu 7ans 1/2 sans nous, il nous ressemble beaucoup ce mangeur de fruits ! Car au jardin il mange les fraises, mais aussi les framboises, les figues et même les petites pommes du Malus Crittenden ! A la maison il bave pour une clémentine, pas de doute c'est bien MON chien !

Bonne journée à tous !




samedi 6 juin 2020

En rouge et rose !

Hello,

J'allais vous faire un second ... deuxième article sur le sujet des hémérocalles quand je me suis rendu compte que mes photos des 2 derniers jours étaient très rouge et rose... allez op op on élargit donc le sujet, il n'y aura pas que des hémérocalles !

Note : quand je parle de rouge, je ne parle pas de vermillon, je suis plus sur une déclinaison de magenta.


On commence avec le duo qui illustre parfaitement le titre de l'article, Rosa Lovely Fairy alourdie par la pluie est venue se poser sur Rosa Nina

Rosa Lovely Fairy & Rosa Nina


Un des roses les plus doux du jardin : Lavandula angustifolia rosea :

On dit que ce n'est pas la lavande la plus florifère... j'aurais tendance à dire qu'elle est surtout lente à s'installer ! Je l'ai achetée et installée dans le massif du Sud en 2016... elle n'est vraiment belle que cette année !

Au passage vous apercevez la merveilleuse Hemerocallis Cagouille's Garden.
Je pense que c'est une Lavande qui serait intéressante avec des rosiers de couleur magenta pourpre, type Darcey Bussel.


L'Hemerocalle Black Magic dans une de ses nombreuses déclinaison de couleur ! tout joue avec elle : température heure luminosité.



Encore du rose et du rouge : Echinacea pallida sur fond de rosier grimpant rouge.



Hemerocalle Cameroons qui décidément est sublime cette année.



Après une très grosse fleur on passe à une mini : Hémérocalle Raspberry Pixie

Alors oui je sais vous les avez déjà vu dans mon précédent article, mais je trouve intéressant de les montrer de nouveau car luminosité et température sont très différentes.


Une petite nouvelle pour fleurir l'été, une inconnue pour moi jusqu'à mardi où je l'ai découverte chez Patour Horticulture (A Rétaud pour les gens de Charente Maritime) : Pentas lanceolatas.

Je la protégerai pour voir si elle réussi à passer l'hiver.


Impossible de ne pas ajouter les fleurs de mon Nénuphar Firecrest ! Il semble avoir très bien supporté sa taille sévère  (pour comprendre cf l'article sur les travaux du bassin ici ! )



Il ne faut pas aller loin pour trouver la couleur suivante : une Rose trémière dans un ton vif que j'aime particulièrement

Tiens d'ailleurs je viens de remarquer que juste au dessus de la fleur, en arrière plan on aperçoit le point rose du Nénuphar !


On termine avec l'Hémérocalle Little Musette et son rose tendre.



Sur ce je vous souhaite un excellent weekend !